JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

« La loi a vocation à être respectée dans son intégralité », Alain Orounla

Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement était ce mardi 16 février 2021 matin face aux professionnels de média. Alain Orounla, dans son allocution a abordé la polémique autour du parrainage alimentée par le parti Les Démocrates.

LIRE AUSSI Kato Atita : « Les élections de 2021 sont déjà conclues, réglées et le résultat connu à l’avance »

Alain Orounla  s’est prononcé ce matin sur l’actualité politique du pays. Dans son exposé, le ministre de la communication n’est pas allé sans parler de la polémique autour du parrainage, qui fait débat au sein des partis politiques notamment de l’opposition qui dénonce le fait de ne pas avoir les parrainages.

Le porte-parole du gouvernement se dit ne pas comprendre ce qui se passe au niveau du parti les Démocrates où président et potentiels candidats tiennent des propos contradictoires.

“J’ai constaté avec vous que cette candidate qui porte les couleurs du parti Les Démocrates est en flagrante contradiction avec le président de cette formation politique, qui a déclaré le 04 février à la face du monde qu’il ne veut pas de parrainage“, a indiqué le ministre Alain Orounla face aux professionnels des médias.

LIRE AUSSI « Le parrainage ne doit pas être un mécanisme pour vider l’élection présidentielle de sa substance démocratique », Me Kato Atita

Selon le ministre, depuis le début du processus électorale, ce parti de l’opposition s’est montré volontiers ne pas avoir besoin du parrainage pour aller aux élections. Par contre, ils ont choisi déposer leur candidature en duo, qui est l’une des modifications apportée par la réforme du système partisan.

« La loi a vocation à être respectée dans son intégralité », fait savoir Alain Orounla.

Pour le ministre, il n’y a pas lieu de choisir une frange de la loi pour respecter.

Par Jephté HOUNNAGNI

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Au Nigéria, Boni Yayi et Olusegun Obasanjo parlent de l’Afrique

De gauche à droite, l’ex président nigérian, Olusegun Obasanjo et l’ex président béninois Boni Yayi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils