JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , septembre 26 2021

Bénin : le seul moyen pour régler les contentieux préélectoraux selon Me Kato Atita

Kato Atita

Au Bénin, l’élection présidentielle du 11 avril 2021 s’annonce à grand pas. Si les contradictions continuent toujours de subsister dans le rang des acteurs politiques, il sied, selon maître Kati Atita, avocat au barreau béninois d’aller aux négociations le plus tôt que possible.

Le débat politique préélectoral est vraiment des plus houleux. Ce qui fâche, c’est notamment la question de parrainage engendrée par les nouvelles dispositions légales. Depuis que la Commission électorale nationale autonome (Céna) a lancé le processus électoral, les analyses vont dans tous les sens avec des réactions et répliques tous azimuts.

Mais au-delà de tous ces discours du tic au tac qui ne favorisent pas forcément la paix nationale,  maître Kato Atita estime qu’il faille aujourd’hui réunir toute la classe politique pour régler les problèmes en cours. « Mieux vaut le faire aujourd’hui en même temps », a-t-il suggéré lors d’une émission sur Sikka Tv.

A l’en croire, les béninois sont suffisamment matures pour régler leurs différends entre eux et il ne revient en principe pas aux Nations Unies ou à la CEDEAO de le faire à leur place. Ces institutions, dit-il, donnent des signaux en appelant au dialogue. Ainsi donc, « ce qu’ils [les politiciens, Ndlr] doivent faire, c’est le dialogue, pas autre chose que ça », insiste l’avocat qui déplore le fait que les uns et les autres tournent autour de la crise sans en prendre la portée.

« Nous avons intérêt, si c’est encore possible, de nous retrouver rapidement et de trouver des solutions urgentes à ces différents problèmes électoraux, ces différents problèmes politiques. Les palabres d’un camp contre l’autre, les paroles qui sont jetées pêle-mêle, par même des gens qui n’ont pas – excusez-moi – l’expérience des crises, qui ne savent pas là où une crise peut conduire en moins d’une seconde, tout un peuple ; je dis ce n’est pas bien. Que ceux qui ont encore la sagesse au sein de nos politiciens, la classe politique, fassent en sorte que les uns et les autres se retrouvent et règlent ce problème », propose Me Kato Atita.

En s’inspirant de ses expériences avec d’autres pays africains ayant connu une crise politique, il demande aux acteurs de prendre au sérieux la situation afin de trouver des solutions les plus urgentes et rapides susceptibles de garantir la paix. « La paix que nous avons, nous ne savons pas ce que cela voudra dire. C’est quand on en est privé, qu’on se rend compte de ce que c’est que la paix », rappelle l’avocat.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : les directeurs de la maternelle et du primaire nouvellement nommés (liste)

Le ministre des enseignements maternel et primaire a nommé de nouveaux directeurs d’écoles dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils