JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , janvier 24 2022

JO de Tokyo : Après des propos sexistes, le président d’organisation démissionne

Yoshiro Mori n’est plus le président du comité d’organisation des Jeux Olympique de Tokyo. Il a annoncé ce vendredi sa démission après le tollé provoqué par ses propos sexistes de la semaine dernière.

LIRE AUSSI Propagation de la Covid-19 au Bénin : Le ministre Hounkpatin exhorte au respect strict des gestes barrières

Yoshiro Mori met en avant l’organisation des jeux pour démissionner afin de ne pas constituer un handicape au processus. « Mes déclarations inappropriées ont causé beaucoup de trouble (…). Je souhaite démissionner de la présidence dès aujourd’hui », a fait savoir le patron des JO de Tokyo lors d’une réunion  du conseil exécutif de Tokyo-2020 avant d’ajouter que « ce qui est important, c’est d’organiser les Jeux en juillet. Il ne faut pas que ma présence devienne un obstacle ».

En effet, il avait déclaré la semaine dernière que les femmes avaient des difficultés à parler de manière concise lors des réunions.

L’ancien ministre du Japon s’est excusé le lendemain de sa déclaration. Ce qui n’a pas été suffisant aux yeux des institutions partenaires des JO de Tokyo qui ont continué à critiqué ses propos. Des sportifs, personnalités politiques et des sponsors ont dénoncé cette remarque « contraire à l’égalité des sexes et aux valeurs de l’olympisme ».

LIRE AUSSI Covid-19: l’Italie assouplit les restrictions en vigueur

En donnant sa démission, l’ancien ministre du Japon a affirmé vendredi qu’il respectait les femmes et qu’il avait au contraire incité les sept membres féminins (sur 35) du conseil d’administration de Tokyo-2020 à s’exprimer.

Par Jephté HOUNNAGNI

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Koffi Olomidé : la star congolaise jugée lundi par la cour de Versailles, pour agressions sexuelles

Le chanteur de rumba congolaise, Koffi Olomidé Après sa comparution le 25 octobre dernier, Koffi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils