JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , octobre 18 2021

Bénin: Léhady Soglo réagit suite à l’agression de son frère Ganiou

Léhady Soglo, ancien maire de Cotonou et frère ainé de Ganiou Soglo a réagi après l’attaque subie par ce denier dans la nuit du 5 février 2021. Il condamne l’acte, se réjouit de l’état stable de l’ancien ministre des sports et réitère l’engagement de la famille Soglo à ne pas en démordre.

« Cet attentat doit être condamné avec énergie. Et les auteurs recherchés et traduits devant la justice ». Ainsi réagissait l’ex maire de Cotonou actuellement en exil. Dans le  Zapping229 de Vital Panou, journaliste béninois, Léhady Soglo estime qu’à l’annonce de l’attaque de son jeune frère, « c’était la stupeur, la consternation et l’horreur ». Mais « Grâce à Dieu, il est en vie », s’est-il réjouit tout en remerciant tous ceux et toutes celles qui ont manifesté leur soutien et solidarité, tous ceux qui se sont mobilisés dès qu’ils ont appris la nouvelle.  

« Je voudrais remercier le peuple béninois pour ses prières et son affection. Ses mots d’encouragement et de soutien à l’endroit de mon frère et de toute la famille Soglo nous ont particulièrement touchés », a martelé Léhady Vinagnon  Soglo qui qualifie l’acte d’odieux.

A l’en croire, tel « n’est pas le Bénin que nous connaissons et que nous aimons » et pour ce faire, « la famille Soglo est plus que jamais déterminée à défendre l’Etat de droit et les libertés fondamentales », a déclaré l’ancien maire de la capitale économique du Bénin en faisant allusion à l’entretien accordé par son frère à TV5 Monde. « Nous allons poursuivre inexorablement notre combat pour la restauration des libertés, de l’Etat de droit et de la démocratie dans notre pays », a renchéri le successeur de Nicéphore Soglo à la tête de la municipalité de Cotonou.

Il compte sur l’esprit combatif de l’ancien ministre de Boni Yayi, son frère qui, dit-il, s’en sortira grâce à Dieu. « Il est actuellement dans un état stable. Mais il n’est pas encore tiré d’affaire. Donc on va continuer à prier pour qu’il sorte très vite de cette situation », a conclu l’ancien maire en exil à Paris, en France.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Emploi international : la SImAU recrute pour plusieurs profils

La Société Immobilière et d’Aménagement Urbain (SImAU) lance un recrutement international dans le cadre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils