JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

« Je vous dis que les 50 millions sont même petits pour Dieu », Victorin Denonwoema, candidat potentiel à la présidentielle

Avec son colistier, Victorin Denonwoema a enregistré sa candidature dans le cadre de la présidentielle du 11 avril 2021. Après les formalités à la Commission électorale nationale autonome (Céna) dans la soirée de ce mercredi 03 février 2021, le nommé ‘’Pasteur du Bénin’’ a fait une déclaration à la presse à ce propos.

Candidats indépendants à la présidentielle, le révérend Victorin Denonwoema et son colistier Florentin Dovonou ont posé l’acte officiel à la Céna. Mais à l’image des deux premiers candidats ayant déposé leur dossier au cours de la première journée de l’enregistrement des déclarations de candidatures,  ils n’auraient pas pu respecter toutes les conditions exigées. C’est en tout cas ce qu’a fait comprendre celui qui se dit « candidat des candidats » à la presse.  

A l’en croire, à travers lui et son duo, c’est Dieu qui voudrait prendre le contrôle du Bénin pour ‘’la stabilité et la paix’’. Ceci étant, parlant de la caution à payer dans le cadre de la participation à la confrontation électorale, il a une assurance : « nous, nous avons les 50 millions pourquoi parce que Dieu qui nous a envoyés et qui prendra désormais la gestion de ce pays par nous, ne va pas manquer les 50 millions », a-t-il martelé en ajoutant que nombre de béninois disposent de cette somme grâce à Dieu. « Sur ce, je vous dis que les 50 millions sont même petits pour Dieu », a renchéri Victorin Denonwoema.

Quant à la condition de parrainage, il estime que c’est une loi de la République et qu’il se doit de respecter. Même s’il n’a pas encore réuni les parrains requis selon ses dires, il dit croire fermement et compte en effet sur les dirigeants. « Cet acte qui est un acte République ne doit pas nous inquiéter. Nous devons avoir les 16 parrains. »

Par LME

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Deux individus interpellés pour trafic d’enfant à Parakou

A Parakou, deux individus ont été appréhendés par la Police Républicaine. Ces deux individus ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils