JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

Présidentielle de 2021 : selon les analyses de Théophile Yarou, la Fcbe n’aurait pas les couilles solides

A l’état actuel, le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ne serait pas à même de participer de façon fructueuse à l’élection présidentielle. Les doutes du secrétaire exécutif national adjoint, Théophile Yarou à ce propos sont patents.

Entre deux choix, Théophile Yarou préférerait que la Fcbe déclare forfait dans le cadre de la confrontation électorale qui s’annonce. Au vu de la crise interne que traverse actuellement le parti de l’opposition, il pense que ce ne serait pas très opportun pour la formation politique dirigée par l’ancien ministre, Paul Hounkpè de prendre part à cette joute électorale. Pour cause, le deuxième homme fort de la Fcbe voit plutôt un parti très fragilisé par cette guerre de leadership et le mieux serait pour lui de s’empêcher de participer à la prochaine élection présidentielle afin de ne pas essuyer l’humiliation.

Dans sa sortie médiatique de ce lundi 18 janvier 2021, Théophile Yarou a affiché son pessimisme sur Urban FM remettant en cause les performances du troisième et seul parti de l’opposition ayant pu avoir quelques postes à l’issue des communales passées.

“ Si on est sérieux au sein du parti, si on est de l’opposition, si on est en harmonie avec notre base, est-ce que nous sommes obligés d’aller à ces élections-là ?“, s’interroge le secrétaire exécutif national adjoint de la Fcbe.

En mettant en exergue plusieurs éléments notamment le fait qu’à moins de trois mois de l’échéance électorale les responsables du parti ont toujours du mal à trouver un consensus autour du candidat à choisir. Ajouté à la question de projet de société et les conditions de parrainage qui ne sont toujours pas réunies. Un état des lieux qui fait dire à Théophile Yarou, candidat à cette élection présidentielle, que l’option qui apparaîtrait mieux pour toute personne censée serait de renoncer à participer au scrutin.

C’est vrai que le torchon brûle entre les responsables et donne lieu à des idées de renonciation de sa part, mais l’ancien ministre tient tout de même un brin d’espoir au cas où les uns et les autres se ressaisissent pour que soit désigné à l’unanimité le candidat idéal. Il déplore la situation actuelle que vit la Force cauris pour un Bénin émergent et garde l’espoir que ses compagnons prendront les mesures qu’il faut pour ne pas sombrer. Autrement on pourrait assister à ce qu’il craint.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

L’ASSEMBLEE NATIONALE: Plusieurs personnalités dont Paul Hounkpè chez le Pdt. Louis Vlavonou

AUDIENCE AU CABINET DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Le président Louis Vlavonou a accueilli ce mardi 8 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils