JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , septembre 23 2021

Bénin, le 1er pays au monde où la création d’entreprise n’est qu’une question de minute

Patrice Talon, Président de la République du Bénin

Face aux grandes puissances du monde, le Bénin prend désormais la position de leader en termes de facilité de création d’entreprise.

La Nouvelle Zélande, la Géorgie, Hong Kong et la Chine, tous ces pays et autres viennent après le Bénin. Petit pays de l’Afrique de l’ouest, la République de Patrice Talon à connu une amélioration considérable de ses performances administratives. Les réformes engagéses sous la rupture ont permis de dématérialiser l’administration de telle enseigne qu’il est possible aujourd’hui de créer son entreprise depuis son canapé à la maison. Tellement évident aux yeux de grands experts de renommée internationale, à l’instar de Iran Richard, Chargé des affaires économiques au sein de la Divisions de l’investissement et des entreprises de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED).

Il a eu le temps de constater que désormais au Bénin, en l’espace de dix minutes, tout béninois peut remplir les formalités de création d’entreprise via la plateforme monentreprise.bj gérée par l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx). « Il suffit juste de s’y connecter et de fournir ses informations, photographier et télécharger ses documents d’identité et payer les frais subséquents. Quelques heures plus tard, un e-mail vous est envoyé avec les documents de constitution de votre entreprise » a-t-il rappelé, cité par www.24haubenin.info. Grâce à cette performance, le Bénin déroge l’Estonie qui jusque-là tenait la première sur le plan mondial.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Enfin, plus de taxes pour les multinationales

La réforme fiscale des multinationales a consisté à la mise en place d'un impôt minimum « d'au moins 15% » sur les bénéfices des plus grandes entreprises mondiales. L’annonce de l’accord historique a été faite par l'Organisation de coopération et de développement économique elle-mêm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils