JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Bénin: Les consommateurs de chicha dans le collimateur du préfet du Zou

Le préfet du département du Zou, Firmin Kouton interdit la consommation de chicha dans les lieux publics. La décision est rendue publique à travers l’arrêté préfectoral en date du lundi 4 janvier 2021.

Plus de chicha dans les lieux ouverts au public dans le département du Zou au Bénin. La décision du préfet Firmin Kouton est formelle. Selon l’article 1er de l’arrêté préfectoral « La consommation de la chicha dans les lieux ouverts au public (débits de boisson, maquis, boîtes de nuit, restaurants, tous les lieux de manifestations publiques) dans le département du Zou est formellement interdite ».

LIRE AUSSI BENIN: Nazaire Sado interpelle le gouvernement sur la consommation de la Chicha

L’application de cette mesure prise dans le but de maintenir l’ordre public est confiée au directeur départemental de la police républicaine, à celui du cadre de vie et du développement durable ainsi qu’au directeur département de la santé. Les maires des différentes communes dudit département sont aussi instruits à l’effet de veiller à la mise en œuvre stricte de l’arrêté.

LIRE AUSSI Sécurité : Plus de 647 kg de chanvre indien saisis à Sèmè-Podji, 08 individus interpelés

Pipe à eau utilisée pour fumer du tabac, la chicha encore appelée narguilé nuit gravement à la santé. En dépit de cela, plusieurs jeunes s’y adonnent à cœur joie et de plus en plus au Bénin. C’est d’ailleurs ce qui a poussé le parlementaire Nazaire Sado à interpeller le gouvernement sur la gestion qui en est faite. « C’est le fléau du siècle. Je suis un peu dérangé en tant que parent, parce que ce qui se passe, les parents ne sont même pas au courant de ce que les enfants fabriquent dehors. Alors qu’aujourd’hui, plusieurs bars et restaurants favorisent ces genres de comportements de nos jeunes », avait déploré le député.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », le Parlement béninois condamne

James William Gbaguidi, porte-parole de l’Assemblée nationale du Bénin @AN Suite aux attaques présumées terroristes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils