JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , janvier 21 2022

Présidentielle 2021 au Bénin: L’opposition exige que l’Etat applique les décisions de CAHDP

Lors d’une conférence de presse organisée ce dimanche 27 décembre 2020, l’opposition béninoise réunie au sein d’un collectif a formulé plusieurs exigences pour renouer avec la démocratie, les libertés et l’Etat de droit, facteurs de développement avant les élections présidentielles d’avril 2021.

Parmi ces exigences, il y a celle relative au respect et l’exécution immédiate des décisions de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples notamment celle relative à la Liste électorale permanente informatisée (Lépi).

« Aucune élection ne peut être transparente sans une liste électorale crédible élaborée sous le contrôle vigilant de toutes les parties : opposition, mouvance et société civile. C’est la raison pour laquelle, toutes les structures de gestion de la LEPI étaient paritaires que ce soit le CPS pour l’élaboration de la liste ou les différents COS pour son actualisation. Il se fait qu’avec l’élection d’une Assemblée nationale monocolore, le COS actuel l’est aussi », ont-ils déclaré ce dimanche. Ils exigent un audit indépendant avant toute utilisation.

« Du reste, ladite liste a été remise en cause, il y a quelques semaines, par des décisions de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CAFDHP). L’Etat béninois n’aura qu’à s’y conformer », a déclaré le collectif. Parmi les autres décisions de la CAHDP dont l’opposition exige l’application se trouve celle qui rétablit la constitution du 11 décembre 1990 dans son contenu originel.

Par ailleurs, le collectif exige la convocation en urgence des assises nationales pour réexaminer les conditions de notre vivre ensemble. Toutes les composantes de la nation doivent être présentes y compris les détenus politiques et les exilés politiques dûment amnistiés et la fin du mandat du président Talon pour le 5 avril 2021 à minuit  et la passation de charge à son successeur qui doit impérativement intervenir le 6 Avril 2021 conformément aux dispositions de la constitution originelle  du 11 décembre 1990 sur laquelle il a prêté serment.

Par La Rédaction

À propos laprimeur

Check Also

Sanction des Etats-Unis via la MCC : le Bénin, souverain, prend acte

Patrice Talon, président de la République du Bénin Les Etats-Unis ont annoncé, 14 décembre 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils