JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

« Soumaïla Cissé ressemble plus à un Américain »

Soumaïla Cissé, leader de l’opposition malienne

Après l’annonce de sa mort ce vendredi 25 décembre 2020, la qualité de la personne qu’a été l’opposant malien Soumaïla Cissé est diversement appréciée par ses partisans et sympathisants. Au micro de Radio France Internationale, RFI, Mahoumoudou Aldiana Bangou regrette la mort d’un ‘’Américain’’.

Le cœur des Maliens est en chagrin depuis hier. Ils gardent désormais en souvenir un opposant politique qui pour beaucoup était l’espoir d’un avenir proche du Mali. Soumaïla Cissé s’en est allé et pour Mahoumoudou Aldiana Bangou, au-delà de la figure politique que représente l’homme précédemment pris en otage par les jihadistes, il avait aussi souvent une humeur gaie.

« Dès qu’il vous croise, qu’il vous connaisse ou qu’il ne vous connaisse pas, on dirait que ce n’est pas un Malien. Soumaïla ressemble plus à un Américain. À chaque fois que vous rencontrez un Américain, il vous rencontre avec un gros sourire, il vous dit  » Hi !  » et vous avez l’impression de le connaître. Soumaïla Cissé avait ce style-là. », a témoigné ce partisan aux confrères de Rfi.

LIRE AUSSI MALI: Amadou Toumani Touré est décédé

Plusieurs fois candidat à l’élection présidentielle, Soumaïla Cissé est leader de l’opposition malienne. Enlevé le 25 mars passé en pleine campagne pour les élections législatives, il sera libéré six mois plus tard. Testé positif au covid-19, il avait été transféré en France pour être soigné. Malheureusement, vendredi 25 décembre, jour de Noël, on apprend la disparition tragique de l’ingénieur-informaticien de formation. Il fermait ses 71 ans le 20 décembre passé.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Soudan du Sud : la société civile exige la démission du président et de son vice-président

Riek Machar (à gauche) et Salva Kir (à droite), @Getty Images La société civile Sud-Soudanaise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils