JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Célébration de la journée de l’enfant béninois : La ministre Véronique Tognifodé sacrifie à la tradition

Elle fait deux pierres d’un coup, c’est en ces termes qu’il convient de loger la façon dont la ministre des affaires sociales, Véronique Tognifodé  a célébré cette année  2020, la journée de l’enfant béninois. Dans la soirée de ce  mercredi 23 Décembre 2020 elle a procédé d’abord, dans la grande salle des tours administratives, à la remise d’agréments aux responsables des Centres d’accueil et de protection des enfants ( Garderies et orphelinats) en règle et ensuite à la  remise de cadeaux aux enfants de la Halte-garderie Ste Rita de Cotonou.

Au cours de la cérémonie de remise provisoire des agréments, la ministre s’est dite insatifaite de la prestation  des différents centres d’accueil et de protection de l’enfant. Si pour certains les fonds alloués ne servent pas à la mission destinée pour d’autres ce sont des conditions d’hygiène, de sécurité, de protection qui sont bafouées et près qu’absentes. C’est pourquoi la ministre a exhorté les responsables à tout faire pour se positionner pour un agrément définitif.  C’est un défi lancé  que  déjà, ces familles d’accueil   promettent  de relever. Selon Zakarie Kloué, représentant des centres d’accueil,  la journée du 23 Décembre est très importante dans la vie des enfants.

<< Madame la ministre, les enfants pour lesquels nous nous  sommes retrouvés ici n’ont pas choisi la situation dans laquelle ils se retrouvent. Nous ne pouvons pas  les laisser dans cette situation. Sans quoi, ils vont devenir un danger pour nous tous et pour nos enfants. Ils ont les mêmes droits que nos enfants. Nous devons les soutenir, leur donner la chaleur dont ils ont besoin, les aider à recevoir  l’éducation dont ils ont droit>> a-t-il déclaré avant de marteler <<   Là où nous sommes, nous n’avons aucune possibilité à part l’aide de Dieu. Que le Seigneur nous inspire à bien garder ces enfants. Au nom des familles d’accueil, nous vous remercions pour cette confiance placée et nous souhaitons de temps en temps qu’on nous appelle pour nous donner  des conseils à bien tenir ces troupes>>.

Il faut souligner que l’arrêté qui porte l’agrément précise qu’il n’est pas définitif et qu’il peut être rétiré dans les cas spécifiques indiqués à l’article 6.  C’est donc pour dire que l’agrément provisoire n’est pas une fin en soi et qu’il faut batailler dure pour se maintenir dans le secteur où la protection  de l’enfant est d’utilité publique car ils sont l’avenir d’une nation. Ainsi il faut les choyer pour une saine émancipation. C’est ce qu’à d’ailleurs compris la  ministre des affaires sociales, en procédant à la suite de la cérémonie de remise d’agrément, aux remise de cadeaux aux enfants par le Père-Noël dans le cadre de la fête de nativité de l’enfant Jésus. Précisons qu’à cette cérémonie,  la ministre s’est faite représenter par Madame Élise Kossouho  Kossoko.

Bienvenue AGBASSAGAN

À propos laprimeur

Check Also

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », le Parlement béninois condamne

James William Gbaguidi, porte-parole de l’Assemblée nationale du Bénin @AN Suite aux attaques présumées terroristes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils