JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , septembre 25 2021

Bénin : De graves malversations financières relevées au CPMI-NFED

En sa séance du mercredi 23 décembre 2020, le conseil des ministres a approuvé le rapport d’audit comptable et financier du Centre de prise en charge médicale intégrée du nourrisson et de la femme enceinte atteints de drépanocytose (CPMI-NFED).

Aussi bien sur le plan fonctionnel que de la gestion aux plans budgétaire, comptable et financier, de graves anomalies ont été révélées par l’audit. Le Centre de prise en charge médicale intégrée du nourrisson et de la femme enceinte atteints de drépanocytose est entaché par plusieurs irrégularités. Entre autres, il a été révélé l’inexistence de budget pour les années 2011, 2012 et 2015 ; la non-budgétisation de toutes les ressources, entraînant le défaut de traçabilité de certaines recettes ; le non-respect du principe de séparation des fonctions d’ordonnateur et de comptable ; l’exécution de dépenses non prévues au budget, le non-respect des seuils de passation des marchés publics et dos clauses contractuelles lors du paiement des prestataires.  

LIRE AUSSI Bénin-Affaire tricherie au concours des magistrats : Le Dac limogé au conseil des ministres

De même, l’attribution et la gestion peu transparentes du marché de construction du bâtiment annexe du Centre dont les travaux d’un montant de 199.975.791 FCFA TTC, prévus pour prendre fin en décembre 2016 sont encore en cours. Mis à part cela, le paiement irrégulier de divers primes et frais de déplacement au directeur ainsi qu’à ses collaborateurs a été souligné dans le rapport de l’audit. Informé des insuffisances relevées, le directeur CPMI-NFED, le sieur Deen Chérif Rahimy, précise le compte rendu, n’a pu apporter des éléments de justifications à l’appui de sa version des faits. « Mais, en lieu et place d’informations documentées, celui-ci s’est contenté de contester la plupart des observations relevées par la commission sans y apporter la moindre preuve », lit-on dans le compte rendu.

LIRE AUSSI Bénin – Conseil des ministres : Point intégral de la séance du mercredi 23 décembre 2020

Toutes choses qui, constate le conseil des ministres, portent « d’importants préjudices aussi bien pour le budget national que pour le Centre dont les performances ont été compromises ». Par conséquent, prenant acte du rapport présenté sur la situation, le Conseil a instruit les Ministres concernés à l’effet d’appliquer sans complaisance les sanctions qu’encourent les auteurs de ces malversations.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Enfin, plus de taxes pour les multinationales

La réforme fiscale des multinationales a consisté à la mise en place d'un impôt minimum « d'au moins 15% » sur les bénéfices des plus grandes entreprises mondiales. L’annonce de l’accord historique a été faite par l'Organisation de coopération et de développement économique elle-mêm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils