JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

Savè, Tchaourou comme point de départ de la tournée nationale : Choix prémédité ou fruit du hasard ? Alain Orounla répond

Alain Orounla, ministre de la communication et de la poste

Le ministre de la communication et de la poste était face à la presse ce mardi 15 décembre 2020. A cette occasion, Alain Orounla a répondu à la question relative aux raisons ayant motivé le président Patrice Talon à entamer sa tournée nationale par Savè et Tchaourou.

Il n’en est pas question. Le choix porté sur les villes de Savè et de Tchaourou dans le cadre du démarrage le 12 novembre passé, de la tournée nationale du chef de l’Etat n’est pas prémédité. « Je ne dirai pas que c’est prémédité parce que ce n’est pas le terme qui convient. Mais c’est une planification », a justifié le ministre porte-parole du gouvernement. Pour Alain Orounla, en effet, la tournée présidentielle a été plutôt planifiée ; passer par Savè et Tchaourou avant d’arriver à Cotonou n’est pas fait express.

«Et quand on parle de planification, soit c’est le fruit du hasard, ce qui ne ressemble pas au gouvernement auquel j’appartiens, soit parce qu’il y a des raisons précises à ce que l’on ordonne des choix. », Alain Orounla

LIRE AUSSI Tournée présidentielle: Sakété offre à manger et à lire à Patrice Talon

De mémoire, les villes en question ont été le théâtre des mouvements d’humeur lors des élections législatives passées. Le ministre Alain Orounla s’en rappelle mais précise que Cadjèhoun a connu également les mêmes difficultés. Faire un rapprochement entre ces situations et le  fait que la tournée a été lancée dans ces localités parait pour le porte-parole du gouvernement un peu déplacé.

« Il n’y a pas de communes favorables, de communes hostiles au président de la République. Toutes les communes sont sous l’administration du président de la République. Et pour aller loin, je ne suis pas sûr que Cotonou soit plus sous le  charme, bien que Cotonou ait pu bénéficier du maximum d’infrastructures puisque c’est notre capitale économique, c’est notre grande métropole et que Savè soit particulièrement hostile au président de la République », s’est-il expliqué.

LIRE AUSSI BENIN : Ce que coûte la tournée présidentielle de Patrice Talon à la caisse béninoise

Alain Orounla estime tout de même qu’il était opportun pour le premier citoyen béninois de démarrer sa tournée par Savè et Tchaourou, des communes composées non seulement des partisans du gouvernement mais aussi des citoyens ne partageant pas la même vision que le chantre de la rupture. Pour le ministre de la communication et de la poste, « Savè est une ville symbole parce qu’il y a eu des incompréhensions et qu’il y a eu des mesures d’apaisement qui ont été apportées».

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

L’ASSEMBLEE NATIONALE: Plusieurs personnalités dont Paul Hounkpè chez le Pdt. Louis Vlavonou

AUDIENCE AU CABINET DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Le président Louis Vlavonou a accueilli ce mardi 8 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils