JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , septembre 23 2021

Gouvernance au Bénin : 2021, le règne des femmes ?

Les béninois seront aux urnes en avril 2021 pour désigner leur nouveau chef d’Etat. Alors que nous sommes à quelques semaines de la fin de l’année en cours, les prédictions de l’oracle annoncent une nouvelle année  qui doit impliquer la femme pour être prospère.

L’année 2021 sera prospère. Le Bénin Tôfa donne cette assurance et précise  cependant que la femme doit être impliquée non seulement dans le visible mais aussi dans l’invisible. Le visible étant le monde matériel dans lequel nous vivons, contraire à l’invisible qui relève de la spiritualité, l’on se demande dans une certaine mesure si l’année qui s’annonce ne serait pas celle des femmes. Si l’implication de la gent féminine est jugée opportune dans l’accomplissement de cette prospérité prédite, il est alors évident que le sexe qualifié très souvent de faible aura une part considérable dans la prise des grandes décisions qui impactent la vie globale de tous les béninois.

LIRE AUSSI BENIN-TOFA 2021 : L’oracle prédit le meurtre d’un juge de renom

Puisqu’on sait que 2021 est une année qui marque l’alternance politique au sommet de l’Etat béninois, on peut envisager sans doute la prise de pouvoir d’Etat par une femme. Même si sur le terrain politique rien ne présage encore que des braves femmes, comme par le passé, manifestent pour l’instant leur volonté de challenger les hommes qui s’affichent de plus en plus. La participation des trois femmes aux derniers scrutins présidentiels nous laisse néanmoins un brin d’espoir de voir les femmes s’engager dans la course.

LIRE AUSSI PRESIDENTIELLE DE 2021 EN OUGANDA : Une équipe de karaté pour sécuriser les opérations de vote (images)

En 2016 où elle se présentait pour une énième fois aux élections présidentielles, la ‘’dame de fer’’ Marie Elise Gbèdo avait donné l’assurance dans une interview accordée à nos confrères de  newsacotonou.com, qu’elle ne lâcherait pas la lutte. « Je continuerai ce combat et je suis convaincue qu’au Bénin, une femme dirigera ce pays », avait assuré l’avocate en ajoutant : « C’est d’ailleurs pour cela que je suis déterminée moi aussi à ne pas me décourager. Je refuse de me décourager, je me dis toujours qu’il faut continuer la lutte parce que ce serait grave si j’abandonne ». Est-ce le moment qui est venu? L’analyse du contexte politique actuel pourra permettre à chacun de se faire sa chapelle.

Un système partisan redimensionné

Cette détermination ou cet esprit de jusqu’auboutisme affiché par la défenseure avérée des causes féminines pourrait se heurter aujourd’hui à plusieurs obstacles. Ce qui rendrait à ce niveau improbable l’hypothèse que le pouvoir d’Etat sera prochainement détenu par une femme, donc l’implication de la femme au niveau de la magistrature suprême ne serait qu’un rêve. Encore que la course au fauteuil présidentiel se fait souvent avec un nombre très infime de femmes. Le cas de 2016 a ceci de particulier qu’il a connu trois candidatures féminines.

LIRE AUSSI Bénin-Obtention de récépissé: La démarche que Martin Assogba propose aux Démocrates

Mais la réforme du système partisan taille les choses de telle sorte qu’il serait compliqué de rapprocher cet aspect de l’oracle essentiellement à l’exercice du pouvoir d’Etat. Il est vrai que Tofâ 2021 n’a nullement évoqué les présidentielles prochaines en parlant de l’implication des femmes dans la prospérité prédite, mais il est plausible de l’envisager de cette façon  car la magistrature suprême est la meilleure position de décisions pour un Bénin prospère. Tout compte fait, « les femmes devront être mises à contribution, tant dans le visible que dans l’invisible. Les vénérateurs de la Reine Mère auront la lourde tâche de sauver le pays », prédit l’oracle.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Menace terroriste au Bénin : et si l’omerta s’estompait ?

La presse internationale en a fait un grand sujet depuis plusieurs semaines. À plusieurs reprises …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils