JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

Corruption sous les régimes passés: Ces proches de Talon peuvent être indexés

Au contact des populations depuis plus de deux semaines, le chef de l’Etat multiplie les déclarations pour défendre son bilan et justifier ses choix. A chaque ville, Patrice Talon n’a de cesse de marteler que ses actions ont mis le pays sur la voie du développement. Cependant dans son langage de vérité, le président lance régulièrement des piques aux acteurs du système de l’époque de son prédécesseur Boni Yayi. Alors que la plupart de ces anciens caciques du régime Boni Yayi sont ses collaborateurs aujourd’hui, Patrice Talon serait-il en train de se mettre à dos son entourage ?

Il n’a pas gardé sa langue dans la poche. Patrice Talon s’est attaqué vertement à l’ancien régime. A Abomey, en langue locale, il a clairement affirmé qu’aux temps de Boni Yayi et Kérékou,  « l’argent qui circulait était de l’argent public détourné par des ministres, des députés, des maires et des DG. » Il l’avait plus tôt déclaré à Savè.

En faisant ces déballages, Talon met ainsi au banc des accusés des ministres de son gouvernement, des députés et maires de son écurie politique et DG nommés par ses propres soins. Un tiers des membres de son gouvernement ont déjà été ministres sous les anciens régimes et la majorité des députés de l’ancienne mouvance sont de l’actuelle mouvance. Qui de l’écurie du chef de l’Etat peuvent être dérangés par ces déclarations ?

LIRE AUSSI Examen de la loi modifiant l’Organisation judiciaire: Les actes de corruption et de piraterie maritime sévèrement punis à la Criet

Des acteurs du système actuel concernés par des scandales antérieurs

Ils  étaient hier avec Yayi ; ils sont aujourd’hui avec Talon. Ces ministres et députés qui exécutent le PAG et accompagnent Talon dans ses réformes ont été hier les acteurs de premiers rangs du régime défunt. Certains ont été cités dans des scandales financiers connus sous les régimes du changement et de la refondation. Les béninois gardent encore en mémoire les sulfureuses affaires de scandale Cen-Sad, Maria-Gléta Icc-Services et consorts, PPMA, construction du siège de l’Assemblée nationale, machines agricoles, Ppea II et bien d’autres qui ont vu des milliards du contribuable volatilisés.  

Le nom d’un ministre est lié à l’affaire Maria Gléta dont le chef a encore évoqué le souvenir à Dassa. Quand on sonne PPEA2, un nom de député de la mouvance BR résonne. Un procès dans l’affaire machine agricole pourrait emporter un député BR de la 8ème législature. A l’évocation de ces scandales, plusieurs ministres devront être tout au moins écoutés car leur responsabilité ayant été engagée en ce moment.

LIRE AUSSI BÉNIN : Trois importantes choses à comprendre de la tournée du Chef de l’Etat

Aucune juridiction n’a établi la culpabilité d’aucun des ministres ou députés mais les scandales ont existé et ont donné lieu à des suspicions. Le chef de l’Etat s’est sans doute appuyé sur ces suspicions pour pointer du doigt des ministres, députés, maires et DG dans le pillage de l’argent public. Ces déclarations de Patrice Talon pourraient déranger son entourage. 

Par Ange M.

À propos laprimeur

Check Also

Sanction des Etats-Unis via la MCC : le Bénin, souverain, prend acte

Patrice Talon, président de la République du Bénin Les Etats-Unis ont annoncé, 14 décembre 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils