JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , janvier 24 2022

GREVE A L’UAC : En pourparlers, étudiants et autorités se séparent à queue de poisson

Les étudiants de l’Université d’Abomey-Calavi ont entamé une grève de 48h dans la journée du mardi 23 novembre 2020. Le mot d’ordre a été largement suivi par les étudiants, bloquant ainsi les activités académiques. Alertées, les autorités ont fait appel aux responsables étudiants pour entamer les négociations.

La séance a eu lieu au ministère de l’enseignement supérieur entre les responsables des organisations estudiantines les plus représentatives et les autorités ministérielle et rectorale. Au cours de la séance, un seul point a alimenté les débats. Il s’agit de la question de l’application du principe des huit semestres conformément au décret présidentiel sur le système LMD.

LIRE AUSSI VIE SYNDICALE A L’UAC: L’UNSEB, un monstre à deux têtes ?

Sur la question, plusieurs facultés ont renoncé à l’application des huit semestres. Seul la Faculté des Lettres, Langues, Art et Communication est restée campée sur sa position en arguant le respect des textes. Mais les étudiants réclament le respect de toutes les conditions prévues par le décret afin de garantir les droits des étudiants. N’ayant pas accordé leur violon, les deux parties se sont séparées sans un accord et les étudiants ont maintenu leur mouvement de grève à l’université.

Par Ange M’POLI M’TOAMA

À propos laprimeur

Check Also

Braquage, enlèvement : ces deux faits malheureux qui imposent le filtre à l’UAC

Entrée principale de l’Université d’Abomey-Calavi Au Bénin, l’accès à la plus grande université publique est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils