JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , octobre 18 2021

GEOSTRATEGIE EN AFRIQUE : Jean-Paul Pougala propose la géographie comme instrument de développement

La géographie demeure un sujet non encore défriché en Afrique par les  dirigeants. Rares sont les dirigeants qui se préoccupent des questions liées à la démographie, la géographie et à l’espace qui est le symbole et la mesure du temps. 

Un temps où l’Afrique est encore  à la croisée des chemins après plusieurs années de colonisation. La plupart des dirigeants semblent ignorer ce qu’il faut pour  le peuple dont ils ont la charge. Ils ont pour modèle les mœurs occidentales car ayant étudié dans ces universités, ils ont été forgés selon le modèle européen.  

En géographie, le territoire apparait comme un concept central, noble de tout développement. Malheureusement  dans la course au développement, l’Afrique apparait comme un pays désespérément à la traîne. Pour cause, les Etats africains ont mis de côté l’aspect de l’espace territorial.

Pour Jean-Paul Pougala, enseignant de Géostratégie Africaine à l’Institut Supérieur de Management (ISMA) de Douala au Cameroun,  l’Afrique sortira de ces gouffres si elle prenait pour modèle un schéma qu’il a structuré en 10 points. Ce qui englobe une réflexion sur le présent, l’après présent et le futur de chaque être humain. Tous les cinq besoins vitaux de l’homme, son encrage, doivent être définis en amont, indique-t-il dans une leçon postée sur sa page Facebook où il est suivi par des milliers d’abonnés.

LIRE AUSSI Covid-19 : L’Afrique prépare son remède contre la maladie

Ainsi, il ne sera plus question de mettre  la charrue  avant les bœufs. Où les gens vont naître ? Combien vont naître ? Que vont-ils manger de leur naissance à leur mort ? Où vont-ils trouver le financement ? Où vont-ils travailler, s’amuser se soigner et  étudier ? Où seront-ils inhumés après leur mort ? Autant d’interrogations qui suscitent  la nécessité d’un éveil de conscience.

L’avenir d’un peuple et son développement dépendent  inéluctablement de l’espace où tous ses besoins fondamentaux seront satisfaits. Il urge à ce niveau de dépasser les préjugés possibles. En s’adressant à ses compatriotes, Jean-Paul Pougala s’adresse à l’Afrique entière. De ce fait, chaque citoyen à sa partition à jouer. Le premier secteur qui est le socle d’un changement radical est l’éducation.

LIRE AUSSI BENIN-EDUCATION : Tout savoir sur le déroulement des examens nationaux de Licence et Master

Le système éducatif comme pilier

Le système éducatif qui est un pilier pour le développement n’est pas pour autant toujours rassurant en Afrique. Quel modèle d’éducation pour quel continent? Quel modèle d’éducation pour quel avenir ? Le modèle d’encadrement africain est plaqué sur les réalités occidentales sans avoir pour peine l’analyse en amont.

Une consommation à saturation de la part des dirigeants. Et les premières victimes sont les enfants qui ne bénéficient pas d’un programme adéquat, en conformité avec leur culture. Jean-Paul Pougala pense d’ailleurs que le premier investissement à ses yeux réside dans la qualité de l’enseignement. L’avenir dépend de l’orientation qu’on aurait donnée aux enfants.

Par Perpétue KOKO

À propos laprimeur

Check Also

[Tribune] Bénin : ce qu’il faut revoir pour réussir la réforme du système partisan selon François Abiola

François Abiola, ancien vice-premier ministre sous le régime du président Boni Yayi Engagement militant, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils