JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , janvier 21 2022

BENIN-SUSPENSION D’ABIMBOLA : Un responsable du BR parle d’une traîtrise, d’une indiscipline

Revenant sur les raisons qui motivent la décision du Bloc Républicain de suspendre Jean Michel Abimbola des activités du parti, le Secrétaire administratif permanent de la formation politique, Eugène Dossoumou fait cas d’une traîtrise et d’une indiscipline observées lors des communales passées.

Jean Michel Abimbola

Depuis vendredi dernier où la décision est rendue publique, beaucoup  cherchent à comprendre ce qui s’est réellement passé. Pour le Secrétaire administratif permanent du Bloc Républicain, les raisons de la suspension du ministre Abimbola des activités du parti politique sont bien indiquées dans la décision N°2020-010/BR/BP/BEN/SGN/SAP/SA du 03 novembre 2020.

« Il s’agit de la perte du contrôle  de la mairie de la Commune  d’Adja-Ouèrè par le parti Bloc Républicain (BR) à la suite de l’élection ordonnée par le préfet du Plateau après l’invalidation d’un siège du BR par la cour suprême », a rappelé Eugène Dossoumou dans un entretien exclusif accordé à nos confrères de ‘’Les 4 Vérités’’. « Après enquêtes, renchérit-il,  il est revenu aux instances dirigeantes du parti que cinq  (5) conseillers communaux élus du BR, sous le contrôle de Monsieur Abimbola, donc du courant de l’ancien parti RND, ont soutenu l’élection du candidat du parti adverse au détriment de celui de leur propre parti ».

LIRE AUSSI: Destitution de la maire BR Karamath Fagbohoun : Jean-Michel Abimbola culpabilisé et sanctionné

LIRE AUSSI: SUSPENSION DE JEAN MICHEL ABIMBOLA DU BR : Les deux indices d’analyse de Roméo Alitanou

A l’entendement du Secrétaire Administratif Permanent, cette situation n’a pas un autre nom ; « cela s’appelle traîtrise, cela s’appelle indiscipline et cela est prévu et sanctionné par le règlement intérieur du parti », a-t-il martelé dans ledit entretien. D’où la décision de suspension à laquelle on a assisté et que le Congrès prendra le temps d’apprécier pour décider de la suite à donner à ce dossier.

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

« Le Bénin est désormais béni », dixit Patrice Talon face aux députés

Ce mercredi 29 décembre 2021, c’est à un discours d’optimisme et d’assurance que la représentation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils