JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , janvier 26 2022

MONTEE DES EAUX DU FLEUVE NIGER:Le président Vlavonou compatit à la peine des sinistrés

Louis Vlavonou,Président de l’Assemblée Nationale

Des milliers de personnes touchées et la saignée continue. Les dégâts causés par la montée des eaux du fleuve Niger sont saisissants, à la fois en termes de pertes matérielles et en vies humaines.

L’agence nationale de la protection civile a informé que dans la partie septentrionale du Bénin, ce sont plus de 8000 ménages qui payent les frais de ce débordement du niveau de l’eau. Deux mois seulement et le bilan s’avère dramatique dans plusieurs communes des départements du Nord Bénin avec près de 7000 victimes de ces inondations. L’Agence nationale de la protection civile dénombre 29 décès, dont 06 directement liés à l’inondation, en deux mois. « Nous avons au total 6869 sinistrés dans les communes de Kandi, Karimama, et de Malanville.

Nous avons six décès dus directement aux inondations. Nous avons 23 décès dus à l’eau, les décès causés par les chavirements de barque, les accidents lors des pêches », a affirmé le directeur de l’ANPC, Aristide Dago.Un bilan qui ne laisse personne insensible encore moins les autorités locales qui ne ménagent aucun effort pour sensibiliser suffisamment les leurs et appeler au secours le gouvernement, les organisations de la société civile intervenant dans l’assistance sociale et toutes les personnes de bonne volonté capables de les aider à accompagner les populations inondées.

Pour sa part, le président de l’Assemblée nationale du Bénin dit avoir une pensée affective pour tous les concitoyens de toutes les communes touchées par le sinistre, notamment Karimama, Malanville, Gogounou, Kandi, etc. « Je voudrais exprimer ma sympathie et mon entière solidarité aux habitants de ces communes et les inviter à observer les mesures de prudence indiquées par le gouvernement », compatit Louis Vlavonou. Il s’est déplacé en personne sur les lieux le lundi 28 septembre 2020 pour apporter son soutien aux compatriotes accablés par cette peine engendrée par une catastrophe naturelle.

« J’ai tenu à Parakou ce jour, une séance de travail avec le Maire de la commune et le Préfet du Borgou dans le cadre d’une mission de la Représentation nationale qui a bien voulu compatir aux douleurs des populations des localités touchées par la montée des eaux des fleuves Niger et Okpara », a-t-il écrit sur sa page Facebook après la séance. La deuxième personnalité était pour la circonstance à la tête d’une délégation parlementaire composée du deuxième vice-président Robert Gbian, de la secrétaire parlementaire Sofiath Chanou, des députés Issa Saley et Arifari Bako. Le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé l’a remercié pour son assistance aux populations frappées par le sinistre sans oublier de formuler à son endroit des doléances afin qu’elle puisse leur venir en aide pour soulager un tant soit peu, les peines des populations au niveau du fleuve Okpara.

LA DELEGATION CONDUITE PAR LOUIS VLAVONOU DANS LE BORGOU

Rappelons qu’à travers un communiqué récent, le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia a fait des recommandations à l’endroit des populations environnantes. Il s’agit entre autres de respecter les mesures prises par les autorités politico-administrat¬ives; d’éviter la surcharge des embarcations et de respecter les textes régissant le transport fluvio-lagunaire, notamment le port de gilet de sauvetage; de dénoncer aux autorités locales tout comportement à risque; et aussi d’appeler en cas de nécessité le numéro vert de la sécurité pour avoir de l’aide.

Emmanuel M. LOCONON

À propos admin

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils