JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

N°12 du magazine La Primeur : Un bilan d’étape des actions parlementaires sous le président Louis Vlavonou

Le dernier numéro du magazine La Primeur a été exclusivement consacré aux actions menées par la huitième législature du Parlement conduite par le président Louis Vlavonou. Réalisée par une équipe de jeunes dynamiques de l’agence  »La Primeur Communication », cette parution prend essentiellement en compte la plupart des réalisations des douze premiers mois passés par les élus du peuple à l’hémicycle.

Ecrit sur 76 pages, le magazine se présente en plusieurs temps. Les grands titres à la Une donnent un avant-goût des différents sujets abordés. « Louis G. Vlavonou s’inscrit dans l’histoire politique du Bénin » est l’un des titres qui frappent à l’œil avec la précision de l’autorité parlementaire qui affirme avoir placé son mandat sous le signe des réformes et être resté fidèle à cette ligne.

A l’oreille droite de la Une, l’He Sedami Mèdégan Fagla clame que Louis Vlavonou est un choix rentable. Ce que sa collègue l’He Mariama Baba-Moussa approuve en soulignant que le personnel de l’Assemblée nationale est désormais mis au travail. Toujours à la Une, le SG-SYNAPA, Acapo Akpédjè Fulbert, dit être satisfait à 75% après un an de gestion parlementaire. Et aujourd’hui encore, « le Bénin est le temple de la démocratie dans la sous-région…», lit-on à la première page du magazine La Primeur; et ce sont les propos de Amadou Soumahoro, Président de l’APF. 

Dans les pages liminaires,  un éditorial trône à la cinquième page et met en évidence ‘’Les prouesses d’un croyant’’ pour ne pas nommer le président Louis Vlavonou. Puisque le parlement est géré par des hommes et femmes, membres du bureau, quelques pages ont été ensuite réservées à chacun de ces membres, tout d’abord au président lui-même, et par la suite à la première vice-présidente, au 2è secrétaire parlementaire du bureau de la 8è législature,  pour dresser en quelques lignes leur portrait avant de plonger dans le vif du sujet avec au menu les différentes activités et réformes engagées par les élus du peuple en un an. Un chapitre dense ayant permis de revenir sur les enjeux et défis identifiés par les députés à l’orée de leur mandat.

En effet, félicités de part et d’autres pour leur élection à l’issue des législatives d’avril 2019, les membres de l’Assemblée nationale prenaient déjà la mesure des tâches à abattre. Le magazine La Primeur dévoile la vision portée par la première autorité de la représentation nationale et met une lumière sur les innovations apportées pour redynamiser l’administration parlementaire dont la création de nouveaux postes à l’instar de la personne responsable des marchés publics, de la Cellule de contrôle des marchés publics, pour ne citer que ceux-là. Au total, il a été relevé au fil des pages de la publication que les réformes enclenchées se sont avérées fructueuses.

Il a été noté entre autres que l’absentéisme et le retard ont disparu des habitudes du personnel du palais des gouverneurs et que la cérémonie des couleurs renait de ses cendres. Autant de changements notés qui, ajoutés à l’accomplissement des missions ordinaires inhérentes à l’institution, font bonne impression auprès des acteurs à l’interne comme à l’externe du pouvoir législatif. Cela dit, un autre chapitre de cette publication a été accentué sur les opinions de différents acteurs de l’Assemblée nationale. Ils ont apprécié au micro du magazine La Primeur, les forces et faiblesses de la huitième législature.

C’est le cas par exemple de la Présidente du Réseau des Femmes Fonctionnaires Parlementaires du Bénin (RFFP/B), Florine  Nago Bognon qui estime que Louis Vlavonou a, de façon globale, révélé le parlement. Tout comme les députées Bissiriou Awaou, Sedami Mèdégan Fagla et Mariama Baba Moussa, elle a approuvé le management du président Louis Vlavonou dont le style de gestion pour d’autres, mérite d’être pérennisé. 

Par ailleurs, syndicalistes, juristes et bien d’autres acteurs clés n’ont pas manqué d’intervenir dans le cadre de ce bilan d’étape de la huitième mandature. Chose évidente, les différentes lois votées par cette Assemblée ont été passées en revue avec notamment la loi portant amnistie pour la cohésion et l’unité nationale et celle portant révision de la constitution sans oublier la loi portant statut de l’opposition qui ont bénéficié d’une analyse particulière de la part d’acteurs politiques et de la société civile.

La deuxième personnalité du Bénin reviendra en personne sur toutes les actions accomplies, à travers un entretien accordé au magazine La Primeur. Lesquelles actions ont reçu l’assentiment des députés ainsi que du chef de l’Etat lui-même. En témoigne la présentation des deux rapports d’activités validés à l’unanimité. Au départ, « peu de gens vendaient chère la peau de cette législature » comme l’a martelé Gaspard Adjamossi, Président du Réseau des Journalistes Accrédités au Parlement (RéJAP).

Mais aujourd’hui, à la lecture des avis recoupés, les attentes semblent de plus en plus comblées puisque désormais, « il y a une forme de discipline qui est revenue dans la  »maison » palais des gouverneurs », dira le jeune juriste Issiakou Adam, chargé de communication de l’Association des jeunes juristes du Bénin et Jeune leader du Bénin dans les pages de ce numéro du magazine La Primeur.

À propos admin

Check Also

Radio Océan Fm a pris feu

Un incendie est survenu dans la soirée de ce mardi 16 novembre 2021 à Océan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils