JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

Coup d’Etat au Mali: Le panafricaniste Kemi Seba réagit. Il se souvient d’un passé récent avec IBK

Dans la soirée de ce mardi 18 août 2020, on apprend l’arrestation par les militaires, du président malien Ibrahim Boubacar Keita. Le panafricaniste Kemi Seba a réagi via sa page Facebook.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita

L’information est confirmée par plusieurs médias internationaux. Le chef de l’Etat malien est désormais dans les mains des mutins en révolte. Ayant appris la nouvelle, le panafricaniste Kemi Seba a dit, à travers un message publié sur sa page Facebook très suivie, ce qu’il pense de cette arrestation du président de la République du Mali et de son Premier ministre.

Se refusant pour l’instant l’excès de commentaires du fait de la « période mouvementée et transitoire » que traverse le pays concerné, il n’entend pas non plus dire quoi faire par décence « car seuls vous sur place savez ce que vous devez faire. C’est vous qui faites preuve d’abnégation, en affrontant les balles ces derniers mois, et l’Afrique vous doit pour cela le respect », a-t-il écrit s’adressant aux jeunes maliens.

L’activiste reste partagé entre enthousiasme et hésitation et pense que cet événement pourrait bien avoir de probables incidences sur le continent africain. « L’histoire s’accélère et ce qui se joue là, si et seulement si, cela bénéficie au peuple (ce qui est possible, mais pas certain) pourrait très bien être le début de l’effondrement de la bâtisse de la Françafrique », a martelé le militant. Il invite les uns et les autres à la patience, à la prudence et à la maturité politique en attendant le temps qui, dit-il, est le plus grand donneur de réponses.

On se rappelle qu’il y a un an, Kemi Seba a été arrêté sur la terre malienne pour, se souvient-il, « ses positions anticolonialistes et une prétendue menace grave à l’ordre public » qu’il représenterait. Cette interpellation dont il a été victime a été selon lui l’œuvre du président Ibrahim Boubacar Keita et le panafricaniste estime de ce fait que « la roue tourne ». Ainsi donc, à « chacun son tour », poursuit l’activiste qui attire l’attention sur le fait que le monde entier regarde l’Afrique. « Soyons rigoureux. L’Afrique libre ou la mort, nous vaincrons », a-t-il fini par déclarer.

À propos laprimeur

Check Also

Prix Nobel de littérature : le lauréat 2021 est un romancier

Abdulrazak Gurnah Le jury de Stockholm a attribué pour le compte de l’année 2021, le prix …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils