JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , octobre 18 2021

Ciblé par espiogiciel via WhatsApp, un Evêque Catholique togolais dans le viseur du pouvoir central?

Monseigneur Benoît Alowonou

Au Togo, une enquête révèle six citoyens Togolais dont un évêque de l’Eglise Catholique, visés par un logiciel espion de haut niveau. L’enquête est réalisée par « Le Monde et The Guardian ».

Selon les informations du site BBC, au nombre des six togolais ciblés par le logiciel espion conçu en Israël, Pegasus, il y a l’Evêque de 71ans, Mgr Benoît Alowonou et cinq autres personnes. « Des religieux catholiques, des militants de la société civile et des opposants politiques avaient été espionnés via leurs téléphones portables », a précisé le média.

Même si pour l’heure, aucune source ne peut confirmer avec précision les auteurs de ces manœuvres, l’origine du logiciel en question renforce les victimes dans leur accusation vis-à-vis du pouvoir central. En effet, le logiciel Pegasus est une création de l’Israël qui attribue à l’outil numérique une fonction précise. En réalité, « la société israélienne qui produit le logiciel d’espionnage admet qu’elle vend le produit aux gouvernements du monde entier, mais affirme qu’ils ne sont censés l’utiliser que pour surveiller des criminels et des terroristes », fait savoir le média britannique.

Ajouté au fait qu’en 2019, le service de messagerie WhatsApp ait révélé qu’à travers le monde 1400 personnes étaient écoutées par le biais de ce programme, l’on se demande si le gouvernement, seul détenteur de Pegasus selon les concepteurs, ne serait pas à la base de cet espionnage impliquant pour la première fois des membres du clergé.

Quand on sait aussi les conditions dans lesquelles le président au pouvoir, est réélu, avec des contestations de l’opposition, dont les relents sont toujours perceptibles, l’on a de quoi admettre que le religieux septuagénaire visé par WhatsApp serait dans le viseur du gouvernement au même titre que les autres identifiés par l’enquête de « Le Monde et The Guardian ».

Par Emmanuel M. LOCONON

À propos admin

Check Also

Bénin: les grandes décisions du conseil des ministres (13 oct. 2021)

Le conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021 s’est penché sur plusieurs dossiers. Au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils