JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , septembre 26 2021

PROMESSE DE MANDAT UNIQUE: « Il faut qu’on se batte pour qu’il ne tienne pas parole », dixit l’honorable Sédami MEDEGAN

La députée à l’Assemblée nationale du Bénin, Sèdami MEDEGAN FAGLA a été reçue dimanche 19 juillet 2020 sur l’émission « Ma Part de Vérité » de la chaîne de télévision privée Golf Tv Africa. Parcourant l’actualité sur le plan national, l’honorable est revenue sur la question du retour ou non du chef de l’Etat pour un second mandat présidentiel.

Emmanuel M. LOCONON

Elle est de ceux qui voudraient que le président Patrice Talon revienne sur sa parole pour se représenter à l’occasion des élections présidentielles en 2021. Convaincue de ce que les actions accomplies en l’espace de quatre (04) ans par le premier citoyen béninois ne sont en rien comparables à celles concrétisées par ses prédécesseurs depuis les indépendances, l’honorable Sèdami MEDEGAN FAGLA pense qu’il faut vraiment persuader le chantre de la rupture à ne jamais abandonner.

Après avoir rappelé les moments forts de l’histoire politique du pays depuis l’accession du Bénin à la souveraineté internationale, l’élue du peuple a affirmé sur l’émission que ce n’est que soixante ans après que la nation béninoise a enfin amorcé un véritable développement économique. Ceci, sous le leadership manifeste du président Patrice Talon investi en 2016, prônant la rupture. Au vu des transformations opérées dans tous les secteurs, tant en ce qui concerne l’éducation, l’énergie, qu’en ce qui est de l’économie, le sport et bien d’autres, Sèdami MEDEGAN FAGLA réitère son souhait de revoir l’actuel locataire de la Marina à l’œuvre pour les cinq prochaines années. Pour elle, «on ne change pas une équipe qui gagne».

Ainsi donc, le retour d’un tel homme à la tête de l’Etat est selon elle l’aspiration de tout le peuple qui ne veut que de la poursuite et l’achèvement des multiples chantiers de développement dans la même logique que l’envol de départ. « Il faut qu’on se batte pour qu’il ne tienne pas parole », a insisté l’élue de la 15e circonscription électorale en se référant à la volonté exprimée par le chef de l’Etat à l’orée de son mandat, de ne faire qu’un et un seul quinquennat. Pour la représentante du peuple à l’hémicycle, c’est visiblement presque un devoir ou un impératif pour le Président de la République de mettre de côté son désir pour écouter la voix du peuple qui l’appelle à foncer davantage sur le chemin de développement que lui-même a manifestement frayé en moins de 5 ans.

À propos admin

Check Also

Femmes les plus influentes d’Afrique : Mariam Chabi Talata dans le top 100

Elles sont 100 femmes du continent noir. Identifiées par l’agence Avance Media, spécialisée dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils